Détection tardive de défauts affectant le circuit d’aspersion de secours du réacteur 1

Publié le 22/11/2021

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 novembre 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de défauts concernant le circuit d’aspersion de secours (EAS) du réacteur 1.

Le circuit d’aspersion de secours dans l'enceinte (EAS) pulvérise, en cas d’accident, de l’eau dans l’enceinte de confinement du réacteur afin d’en diminuer la pression et la température. Il est constitué notamment de deux pompes redondantes.

Le 18 août 2021, EDF a réalisé un essai périodique d’une pompe du circuit EAS, qui a conduit à détecter une vibration anormale sur l’équipement. Après analyse, l’exploitant a considéré cette pompe comme pleinement fonctionnelle, sous réserve de la réalisation d’une analyse complémentaire menée par les services d’ingénierie. Des contrôles supplémentaires, engagés en septembre et octobre 2021, ont mis en évidence une dégradation des caractéristiques vibratoires de la pompe.

Le 6 novembre 2021, dans le cadre d’un arrêt programmé du réacteur pour économie de combustible, l’exploitant a décidé d’intervenir sur la pompe et a détecté, au cours du démontage, qu’un des roulements n’avait pas été correctement monté. Cette anomalie de montage était à l’origine des vibrations anormales détectées.

Après analyse des interventions passées réalisées sur cette pompe, EDF a considéré qu’elle n’était ainsi pas en mesure d’assurer pleinement ses fonctions depuis le 3 septembre 2018.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison de la dégradation des fonctions de sûreté du réacteur et du caractère tardif de la détection du défaut, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

La pompe concernée a été remise en conformité et déclarée fonctionnelle à l’issue de l’intervention du 6 novembre 2021. L’exploitant a également vérifié que les autres pompes du site, susceptibles de présenter le même défaut, n’étaient pas concernées. Il doit désormais transmettre à l’ASN le retour d’expérience de cet évènement. L’ASN sera vigilante quant à l’analyse des causes techniques et organisationnelles ayant entraîné le mauvais montage du roulement.

Date de la dernière mise à jour : 22/11/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie